Outils pour la gestion de projets

Sujet initié le 5 Octobre 2015 par Jade TAVERNIER (Univ Avignon)

Résumé

Jade a demandé un outil pour avoir une vison globale des projets dans leurs différents pôles, avec une gestion des tâches.
Elle demande des avis sur Soplanning ou des propositions sur d'autres outils.

Pour information, la conversation gestion de projets du 24 Novembre 2014 a déjà traité (un peu) du sujet

Utilisation

Redmine
  • M. H. Charron - AGIR (Inra Toulouse) : Redmine + outil de versionning.
  • J.M Glorian - IRAP (Toulouse) : Redmine + Gitlab.
Autres

QQ extraits des conversations de la liste

A. Cheylus (L2C2-Isc): Voir sur Plume qui propose avec les mots-clés Gestion de projets

J.M Glorian (Irap) :
Cela dépend de ce que l'on veut obtenir : Redmine permet la gestion de projet, et de plusieurs, mais a seulement un lien en lecture vers les dépots de code, que ce soit avec Svn, ou Git.
Gitlab a moins de fonctionnalités (pas de dépots de fichiers ailleurs que dans le dépot de code, pas de forum, …) mais il permet de gérer les dépots de version.
Pour info : inscrit dans 20 projets sous Redmine et gestoin de 15 sous Gitlab.

R. Dernat (MBB/ISE-M) :
Un petit retour d'expérience ici.
- J'utilisais Redmine jusqu'à pas très longtemps. Une quinzaine de projets gérées. Très pratique, sauf à l'installation (RoR)… Une vraie usine à gaz comme dit précédemment. Redmine permet de gérer un grand nombre de projets et comporte de nombreux plugins. Très modulable donc avec une gestion assez fine des droits. Très pratique côté interface. Si c'est pour gérer un seul projet de code, Trac, bien qu'un peu vieillissant peut peut-être suffire, mais vous n'aurez pas une vraie gestion de projet, même si vous pouvez gérer des tickets et faire une feuille de route (pas de gant, planning, etc…).
- On utilise maintenant un mélange de gitlab et trello qui remplacent avantageusement redmine sauf pour l'aspect documentation, même si gitlab permet de faire des pages liées à un projet en markdown (on est en train de regarder du côté de mediawiki et readthedocs). Côté Kanban, je ne connaissais pas wekan.io, merci pour l'info; les alternatives libres à trello que j'avais testé jusqu'à présent ne m'avais pas convaincu…
- Si c'est pour du code en java, il y a aussi Jira (gestion de ticket/projet) qui permet de mieux s'intégrer à tout un environnement de tests…

J.C. Charvy (LMGE) :
Si c'est plus l'aspect organisationnel que versionning que vous cherchez, GanttProjet ou Microsoft Project répondent à ce besoin (c'est que les SSII où j'ai travaillé utilisaient)

A. Bras ( Consultant free-lance):
- Si vous aimez les fichiers texte, alors taskjuggler sans hésiter. Il a des fonctionnalités bien plus élaborées que les logiciels commerciaux classiques, et en étant au format texte, peut être géré en version avec Git.
- J'ai aussi un coup de coeur énorme pour projeqtor, très ergonomique et très complet : planning, ressources, tickets, coûts, qualité, risques, couverture, alertes, exports.
Les deux en Open Source.

F. Jammes (In2p3) :
L'équipe de développement Data Management du téléscope LSST est distribuée sur les grandes universités américaines et également l'IN2P3. Elle comprends plusieurs dizaines de personnes.

Nous utilisons les outils suivants pour gérer les projets de développement, sous forme agile:

  • JIRA pour la planification des tâches:

Pour information, ces outils sont gratuits si ils sont utilisés pour développer des logiciels libres.

  • Github pour la gestion du code et les code review.
  • Jenkins pour l'intégration continue.
  • Hipchat comme outil de chat et Community comme forum.
  • Eups comme outil de packaging/distribution/compilation.

En résumé, les chefs de projets créent des épopées dans JIRA, et chaque épopée est une suite d'histoires.
Une histoire correspond à une action de développement et donne lieu à la création d'une branche git de même identifiant.
Elle est chiffrée en nombre de demi-journées, affecté à un/des développeur(s), un/des relecteur(s) et peut-être suivie par toutes les personnes intéressées.
Suite à la revue du code, l'histoire est fermée et le code rejoint la branche de référence puis est testé par l'outil d'intégration continue afin de contrôler que le produit fonctionne toujours.
Enfin tous les mois, une version du code est distribuée, et est alors ré-utiliser pour les nouveaux développements.

Cela nous permet de travailler en distanciel sur sur des planning horaires de 24h.

J.P Lefevre (CEA) :
J'ai utilisé Polarion puisque c'est moi qui le préconise pour la gestion des spécifications de notre projet.
Ce choix a été motivé d'abord par le fait qu'on nous impose une gestion complète des exigences avec matrice des dépendances, traçabilité, complétude, etc.
Pour satisfaire cette demande, à laquelle on ne fait que rarement face dans nos milieux, il y des produits complexes et très chers comme Doors d'IBM ou des produits simplistes comme Ms Excel.
Il y a aussi des logiciels comme Trac, Redmine, Gitlab que nous utilisons mais qui ne gèrent pas les matrices d'exigences.
Après discussions nous avons sélectionné Polarion qui n'est pas bon marché (environ 10 k€ pour 5 licences) mais dont le prix est dans nos moyens.
Le logiciel est très complet, il répond à nos besoins mais il demande un effort pour être correctement utilisé. Il se base sur outils standards : wiki, svn en les intégrant derrière une interface web.

Pour nous, Polarion représente un bon compromis, compte-tenu de ce qui nous est imposé d'une part et de nos habitudes de travail d'autre part.

La principale difficulté à laquelle je suis confronté est de le faire accepter et surtout utiliser par mes chers collègues.

Liens

Payants :

 
liste-de-discussion/gestionnaire_projets.txt · Dernière modification: 2015/11/04 18:02 par elodie.bourrec@irap.omp.eu
 
Recent changes RSS feed Powered by PHP Powered by Pxxo Driven by DokuWiki