! (
 

T6.P5

Jérôme Petazzoni (Docker, San Franscico)

Docker et les architectures orientées service

Les architectures orientées service proposent de décomposer les grandes applications en plusieurs processus plus petits, chacun pouvant être développé, déployé et maintenu de manière indépendante, potentiellement par des équipes différentes, utilisant des langages et des outils différents.

Une des promesses de ces architectures et la réduction du risque lié au déploiement. Au lieu d'être un événement complexe, coûteux, requérant une grande synchronisation entre les équipes, le déploiement d'un service peut se faire un parfaite isolation des autres. Cela conduit à des livraisons plus rapides et plus fréquentes.

Mais ces architectures imposent de nouvelles contraintes. La communication entre les services, via des appels distants, sera typiquement plus lente que des appels internes. Des mécanismes comme la découverte de service, l'activation, ou la répartition de charge deviennent essentiels.

Les conteneurs sont un vecteur particulièrement adapté au déploiement de ces nouveaux types de services. Docker en particulier présente des mécanismes d'abstration réseau tout à fait appropriés à ce modèle de développement, en réduisant les différences existant entre les environnements de développement et de production.

Nous présenterons rapidement les architectures orientées services avec leurs avantages et leur nouveaux défis, puis nous montrerons précisément comment Docker et les conteneurs permettent de les relever.

 
jdev2015/t6.p5.txt · Dernière modification: 2015/04/03 16:31 par pascal.dayre@enseeiht.fr
 
Recent changes RSS feed Powered by PHP Powered by Pxxo Driven by DokuWiki