JDEV2017

Les inscriptions sont ouvertes

L'appel à poster est ouvert : Pages Poster JDEV2017

La 4ème édition des Journées nationales du DEVeloppement logiciel se tiendra à Marseille sur le vieux port les 4, 5, 6 et 7 juillet 2017.

Poster A0 à diffuser sur votre site et à afficher physiquement

Réservez les dates! Ouverture des inscriptions en février

Abonnez-vous à la lettre d'information

Demande d'inscription aux JDEV2017

Appel à contribution

Soumettre une contribution avant le 10 mars

Matériel de diffusion

Le logo téléchargeable :

Plaquette

Flyer

Organisateurs-partenaires

  • CNRS
  • INRIA
  • IRSTEA
  • INRA
  • IRD

Sponsors-exposants

Objectifs

Les JDEVs ont pour vocation à contribuer à l'amélioration de la production de logiciels indispensables à la société de la connaissance et à l'innovation.

Elles facilitent la transition numérique des entités de recherche et sont vecteur d'accélération pour la compréhension des évolutions technologiques et scientifiques, l'identification des technologies, des méthodes et des bonnes pratiques appelées à impacter les laboratoires.

C'est un lieu pour tisser son réseau professionnel en participant à des communautés et rencontrer des experts.

Structure du programme

Les JDEV2017 commenceront le mardi matin 4 juillet 2017 avec des ateliers. Le mardi après-midi sera consacré à des présentations plénières. Elles permettront d'aborder des sujets de premier plan. Nouveauté de cette édition, un tour de d'horizon des thématiques suivra et permettra à chacun de prendre connaissance de la richesse du programme et d'enrichir sa veille technologique.

Les mercredi et le jeudi seront dévolus aux sessions parallèles des 8 thématiques sur environ 20 sessions en parallèle. Elles vous permettront de construire votre parcours personnalisé. Chaque thématique est structurée selon le format suivant:

  • une demi-journée de présentations (P) sur l'état de l'art
  • des demi-journées d'ateliers (A) pour acquérir un savoir-faire
  • des groupes de travail/tables rondes prospectifs (GT) (BOFs) sur ¼ de journée pour échanger des retours d'expérience, de la veille technologique, des pratiques, discuter de verrous technologiques, méthodologiques, d'initier des éventuelles collaborations.

Enfin, le vendredi matin 7 juillet aura lieu une session plénière pour revenir sur les évolutions majeures de la transition numérique des laboratoires et du développement logiciel.

Inscription

Acces

Agenda

  • Les plénières se dérulent le mardi après-midi et le vendredi matin
  • Les sessions parallèles (présentations, ateliers, groupes de travail) des thématiques se déroulent le mercredi et le jeudi
  • Les ateliers préparatoires et langage se font le mardi matin
mardi 04/07mardi 04/07 mercredi 05/07mercredi 05/07 jeudi 06/07jeudi 06/07 vendredi 07/07vendredi 07/07
Accueil 09h00 12h30 08h00 09h00 08h00 09h00 08h00 09h00
Matinée 10h00 13h00Ateliers préparatoires et langages 09h00 12h30 Sessions parallèles T2.P T3.P + Ateliers-GT 09h00 12h30 Sessions parallèles T1.P T4.P + Ateliers-GT 09h00 13h15 Session plénière
Déjeuner 13h00 14h00Buffet 12h30 14h00Buffet, resto des intervenants 4 thématiques, 4 tables thématiques rencontre avec les intervenants 12h30 14h00Buffet, resto des intervenants 4 thématiques, 4 tables thématiques rencontre avec les intervenants
Après-midi 14h00 17h30Session plénière 14h00 17h30Sessions parallèles T6.P T7.P + Ateliers-GT 14h00 17h30 Sessions parallèles T5.P T8.P + Ateliers-GT
17h30 19h15 Suite session plénière: Tour d'horizon des JDEV2017: 8*10min par thématique 17h30 18h30 Foire au logiciel - appel à communauté : 5 min par logiciel 17h30 18h30 Rencontre réseaux régionaux session poster présentation des livres des intervenants
19h15 20h00 session poster 18h30 19h45Buffet dînatoire 18h15 19h45 Meetup / Mairie de Marseille
Soirée 19h30 20h30 20h30 21h10 21h10-21h45 Spectacle Adrien M ? Théâtre du Gymnase puis 21h10-21h45 expérimentation des installations numériques

Description du programme

Le programme sera structuré autour de 8 thématiques principales qui marqueront l'actualité des laboratoires sur les prochaines années. Elles sont porteuses d'évolutions majeures pour les entités de recherche. L'édition 2017 mettra en lumière et de manière transverse les données massives (big data), la sécurité et l'émergence des infrastructures numériques de l'ESR. Nous ferons un focus particulier sur l'ingénierie documentaire, la recherche d'informations textuelles scientifiques et techniques et leurs intégrations dans les logiciels scientifiques. Des plénières compléteront le tableau. Nous aborderons tout d'abord des thématiques portant sur le coeur de métier du développement logiciel :

  • les usines logicielles et les outils de production de code (T4)
  • les méthodes et les techniques de production de logiciel (T6)
  • Science des données et apprentissage automatique (T7)
  • la modélisation et l'ingénierie du logiciel (T2)

Puis nous nous intéresserons également aux technologies qui révolutionnent les moyens expérimentaux des laboratoires :

  • les systèmes embarqués, les réseaux de capteurs et l'internet des objets (T1)
  • l'optimisation machine et parallélisme itinérant (T8)
  • les infrastructures logicielles, coeur du monde numérique de la recherche (T5)
  • les Fabriques personnelles et les objets libres (open hardware) (T3)

Les systèmes embarqués continuent leur révolution en offrant de nouvelles possibilités comme dispositifs expérimentaux en tant que capteurs, interfaces homme-machine ad hoc ou comme périphériques mobiles, points d'entrée des infrastructures numériques. Les nouveaux réseaux basse fréquence accroissent le rayon d'action et la diversité des objets de l'internet contribuant au déluge de données de toutes sortes. Vous retrouverez ces concepts en thématique 1 (T1 - Embarqué, réseaux de capteurs, l'internet des objets (IoT)).

Le volume des données et leur répartition dans le nuage nécessitent de réfléchir aux infrastructures permettant l'interopérabilité des données et l'utilisabilité des ressources de données et de calcul. Les infrastructures logicielles permettent l'automatisation de la collecte et des traitement des données qui est indispensable pour absorber de grands volumes, certifier, fiabiliser les traitements en vue de rendre les expérimentations et les simulations numériques reproductibles. Par ailleurs, les infrastructures numériques sont indispensables pour la bonne utilisation des infrastructures matérielles. Nous nous intéresserons à l'urbanisation de ces infrastructures (architectures orientées ressources, pilotage par processus, référentiels de contenu, référentiel de type, méta-données, indexation…) avec en ligne de mire la convergence du HPC et du cloud (OpenStack, SaaS, PaaS…). Cf. Thématique 5 (T5 – Infrastructure numérique).

Les méthodes numériques et algorithmiques propre au big data pour le calcul et la simulation dans les logiciels scientifiques seront étudiées . Nous ferons le point sur les méthodes numériques et les solutions logicielles (Hadoop, MapReduce, Spark…) et les nouvelles solutions matérielles disponibles pour leurs implémentations (GPU, cluster dARM à base de Raspberry Pi ou BeagleBone…). La bonne utilisation des architectures, l'adéquation entre les solutions logicielles et les solutions matérielles de calcul seront étudiées. Nous ferons le point sur les langages (Julia, Python, R…), les nouvelles normes pour le parallélisme hétérogène (HSA 1.0, HSAIL), les APIs (MPI, OpenCL, OpenMP…), la programmation hybride (MPI/openMP, MPI/OpenCL…), la programmation parallèle et le multithreading, la programmation réseau, la programmation fonctionnelle. Rendez-vous en thématique 8 (T8 - Parallélisme itinérant : méthodes numériques parallèles et big data).

Les structures de données abstraites (arbre, forêt, pile, file d'attente…) seront étudiées ainsi que leur implémentation dans différents langages. Nous nous intéresserons au calcul de complexité des algorithmes et aux outils de test et de métrologie des codes. Ces connaissances sont des préalables à la mise en oeuvre des méthodes numériques pour le big data et plus largement à la conception des logiciels. Nous nous intéresserons à la persistance de ces structures de données dans les bases de données relationnelles, semi-structurées, distribuées. Ce sera l'objet des débats en thématique 7 (T7 – Langages, structures de données et big data).

Nous nous intéresserons aux différentes méthodes et techniques intervenant tout du long du cycle de vie du logiciel du recueil des besoins au déploiement. Nous ferons le point sur les méthodes agiles et autres adaptées aux contextes des laboratoires et les différentes méthodes d'expression des besoins et de spécification (par les tests, les users stories, les cas d'utilisation…). Nous intéresserons aussi au différents niveaux de maturité des logiciels, à leur certification éventuelle et à la sécurité des développements : comment développer des applications intégrant des produits tiers et comment déployer en toute sécurité. Quelles contraintes sur la maintenance du code et comment l'administrateur système et réseau peut-il mettre en place un « bac à sable » pour assurer la sécurité ? Quelle approche DevOps ? La thématique 6 (T6 - Méthodes et techniques pour le développement logiciel) exposera tous ces aspects.

Les usines logicielles seront abordées comme environnement de développement intégrant les différents outils et services de production de code pour le support des activités de développement. Nous ferons le point sur les ateliers de génie logiciel, les environnements de développement intégré collaboratif, les différents services tels que les référentiels de code (les forges, SourceSup, GitHub…), les gestionnaires de projet, les gestionnaires de tâche, les bibliothèques de contexte d'exécution (Docker, PaaS…), les plateformes de test, d'intégration continue, etc. Leur plugin/intégration dans les IDE sera à l'ordre du jour. Cf. Thématique 4 (T4 - Usines logicielles).

La modélisation du logiciel est d'un apport méthodologique incontestable et nécessaire pour l'ingénierie de système de plus en plus complexe. Nous nous intéresserons plus particulièrement au prototypage rapide apporté par la modélisation des IHM comme moyen agile de définir les contours d'un système. Nous nous intéresserons également à la modélisation des données dans le cadre des bases de données relationnelles, semi-structurées, non-structurées et du big data. Nous étudierons les profils SysML, les profils UML et les ontologies ainsi que l'opportunité qu'ils représentent pour expliciter, représenter, construire et capitaliser les connaissances pour différentes communautés scientifiques et techniques (chimie, santé, électroniciens, mécaniciens…). Nous serons attentifs à la génération de code, à la rétro-ingénierie et à la capitalisation de l'existant. Toutes ces notions seront abordées durant la thématique 2 (T2 - Modélisation et ingénierie).

L'impact de nos métiers sur le monde socio-économique sera mis en lumière par la thématique « usine personnelle et les objets libres ». Le monde numérique usuellement immatériel a maintenant la possibilité de produire des objets matériels avec la mouvance open hardware, rebattant les cartes de l'équation économique de la production unitaire d'objets et ouvrant la porte à la production de dispositifs expérimentaux ad hoc pour les laboratoires. Nous nous intéresserons ici aux développements des méthodes numériques appropriées (DAO, CAO, méthodes…) pour la création et l'usinage. Nous nous intéresserons aux chaînes de productions ouvertes des fabriques personnelles (scanneur 3D, imprimantes 3D filaires ou par poudre…), à leur développement, leur configuration et leur adaptation. Retrouvez cette mouvance en thématique 3 (T3 - Usine personnelle, l'open hardware pour votre laboratoire).

Les thématiques

Plénières

Posters

L'appel à poster est ouvert!

Pages Poster JDEV2017

Livret électroniques

à venir…

Les bulletins d'information

à venir…

FAQ

Webcasts

à venir…

Evenement social

Adrien M/ Claire B

Un spectacle d'art vivant numérique de grande qualité:

” La compagnie Adrien M & Claire B crée des formes allant du spectacle aux installations dans le champ des arts numériques et des arts vivants. Elle est co-dirigée par Claire Bardainne et Adrien Mondot. Leur démarche place l’humain au centre des enjeux technologiques, et le corps au coeur des images, avec comme spécificité le développement sur-mesure de ses outils informatiques. Ils poursuivent la recherche d’un numérique vivant: mobile, artisanal, éphémère et sensible.”

Editions précédentes

Le programme, les présentations, ateliers et les vidéos!

 
jdev2017.txt · Dernière modification: 2017/04/24 19:32 par pascal.dayre@enseeiht.fr
 
Recent changes RSS feed Powered by PHP Powered by Pxxo Driven by DokuWiki